Abierto 12 respuestas

¿Cómo está haciendo frente su organización a la crisis del coronavirus (medidas, impacto)?

  • Maurizio Davolio - AITR 14-03-2020

    In Italy tourism has completely collapsed.
    Foreigners have canceled reservations for the next months, Italians are unable to travel abroad and even for now, within our country, school tourism is prohibited.
    All public events, conferences, fairs are postponed or definitively canceled.
    We don’t know if there will be a full recovery in the summer.
    In AITR we have decided to create a group on WhatsApp in which members who organize travel or who manage hotels or hostels can exchange information on new regulations, on the good practices they adopt to manage cancellations, postponements, refunds, replacement vouchers, situations of conflict with customers and suppliers. The WhatsApp group is working very well and helping to strengthen the collaborative relationships between our members.
    AITR collaborates with other tourism associations in relations with the government and other public authorities.
    Many members maintain close relationships with their customers and friends through websites and their social media, offering many initiatives to fill this long period of «quarantine» with activities: tips for reading travel books, stories, films, games, advices, environmental education lessons dedicated to the goals of the 20/30 agenda (but in light and pleasant forms), solidarity actions, storytelling.
    We want to stay united, face this dramatic emergency all together, prepare to restart when all this nightmare is over.
    For the recovery and the restart we aim at the end of May, when there will be the International Week of Social and Responsible Tourism promoted by ISTO and the Itaca festival in Bologna dedicated to responsible tourism
    Maurizio Davolio

  • UNAT 16-03-2020

    Communication de l’UNAT – France

    En France, le gouvernement a annoncé le passage au stade 3 et des mesures drastiques pour enrayer l’épidémie, conduisant « tous les lieux recevant du public » et jugés « non essentiels à la vie du pays » à fermer.

    Actuellement, les hébergements collectifs ne sont pas touchés mais les bars et restaurants oui. Les spécificités des offres du réseau de l’UNAT (pension complète par exemple) peuvent conduire à des décisions difficiles de fermeture.
    Suite aux annonces liées au passage au stade 3 de l’épidémie, nombreux membres du réseau de l’UNAT ont d’ailleurs fermé leurs établissements.

    L’UNAT considère que ce sont des mesures responsables dans cette période de crise exceptionnelle. Mais elle souhaite aussi venir en aide aux structures touristiques. C’est pourquoi l’UNAT vient d’adresser un courrier au Premier ministre français pour alerter sur les conséquences pour notre secteur et proposer des mesures rapides et d’ampleur pour préserver les clients, protéger les emplois et assurer l’avenir des structures touristiques.

    Les mesures déjà annoncées pour assurer la continuité économique sont importantes. Toutefois, L’UNAT alerte sur le fait qu’elles ne seront pas suffisantes si elles ne sont pas déployées immédiatement et adaptées aux spécificités de chaque secteur.
    L’enjeu est de sauvegarder la trésorerie de nos entreprises, et ce à très court terme. Or, les banques sont encore très réticentes à accorder des prêts de trésorerie aux acteurs associatifs et de l’Économie Sociale et Solidaire, tout comme Bpifrance. Il est vital que ce point soit rapidement débloqué ou qu’un autre dispositif alternatif soit organisé. Cela pourrait par exemple être le cas avec la Caisse des Dépôts et des Consignations qui connaît bien notre secteur par le biais de l’investissement.
    Par ailleurs, l’UNAT propose de :
    • Remplacer l’obligation de remboursement par l’émission d’un avoir valable un an, comme l’a fait le gouvernement italien pour préserver la trésorerie des entreprises, même si cela nécessite de dépasser les limites du droit communautaire;
    • Mettre en place un fonds national temporaire de garantie pour protéger toutes les entreprises de la filière d’un risque de succession de liquidations, et ne pas aggraver, par des ruptures de garanties financières, une situation déjà tendue suite à la faillite de Thomas Cook et de plusieurs compagnies aériennes;
    • Envoyer un message puissant aux banques et aux assurances pour prendre en compte cette situation exceptionnelle;
    • Travailler avec la Caisse des Dépôts pour un report et un échelonnement des loyers pour les établissements dont elle est partie prenante en tant qu’investisseur;
    • Demander aux clients institutionnels et publics de régler les séjours et les réservations sans opposer le service non-échu.

    Plus d’information sur le site web de l’UNAT: https://www.unat.asso.fr/unat/actualites/covid-19-lunat-alerte-le-gouvernement-des-consequences-sur-le-secteur-du-tourisme

    Questions et réponses pour les entreprises et les salariés: https://www.unat.asso.fr/unat/actualites/coronavirus-questionsreponses-pour-les-entreprises-et-les-salaries

    Information BPI sur les aides pour les entreprises impactées https://www.unat.asso.fr/unat/actualites/covid-19-bpi-aides-pour-les-entreprises-impactees

  • Nadine Verheye - Commissariat General au Tourisme 17-03-2020

    En Wallonie , depuis le 14 mars (source : site officiel http://www.1890.be) :
     toutes les activités récréatives, culturelles, folkloriques, sportives, privées ou publiques sont annulées, peu importe leur taille :
     les théâtres, opéras, cinémas, centres culturels, bibliothèques, attractions touristiques, offices de tourisme, parcs d’attraction, plaines de jeu indoor, centres récréatifs et parcs animaliers sont fermés au public ;
     les salles de sport ou de fitness (stages/cours individuels compris), ainsi que les piscines seront fermées ; l’accès à de tels espaces dans les hôtels et hébergements de vacances est également interdit ;
     les carnavals, processions, expositions… sont interdits ;
     les hôtels, maisons de vacances, camping, centres de vacances, … restent ouverts sans procurer l’accès à un bar, un restaurant, des salles communes ou des espaces récréatifs ; les cuisines peuvent continuer à fonctionner pour les repas servis en chambre (room-service) ; les réunions professionnelles dans les salles de réception des hôtels peuvent se tenir mais sont fortement déconseillées ;
     discothèques, cafés et restaurants sont fermés ;
     les magasins comme les supermarchés, les pharmacies ou les magasins d’alimentation sont ouverts la semaine et le week-end ; les autres magasins sont ouverts la semaine et fermés le week-end ;
    Le Ministère belge des Affaires étrangères conseille de reporter les voyages à l’étranger.
    Des mesures économiques ont été prises :
     report de paiement des cotisations sociales des indépendants pour les cotisations sociales des 2 premiers trimestres de l’année 2020 ;
     dispense de paiement de cotisations sociales des indépendants: pour les cotisations sociales des 2 premiers trimestres de l’année 2020 ;
     revenu de remplacement pour les indépendants via le droit passerelle;
     chômage temporaire pour force majeure (= coronavirus) ou pour raisons économiques, pour employés et indépendants ;
     fonds extraordinaire de crise de 100 millions d’euros ;
     gel des taxes régionales liées aux commerces au prorata du nombre de jours de fermeture.
    Tous les voyages scolaires avec nuitée en Belgique ou à l’étranger sont reportés jusqu’à fin mars.
    On parle d’un pic de l’épidémie de coronavirus en Belgique entre le 1er et le 8 avril.

    • Felicia Mariana Enache - AGMR 18-03-2020

      In Romania, the state of necessity was declared.
      The Association of Mountain Guides in Romania (AGMR) has taken the following measures (https://www.agmr.ro/detalii-noutate/agmr-ia-cunostinta-de-declararea-starii-de-urgenta.html) :
      – suspended the training programs that he carried out during this period
      – postponed the evaluations that were to take place in these weeks
      – postponed the General Assembly of the members to be held in the next period
      – sent to all its members the recommendation to interrupt their tourist activities during the period of emergency.
      – AGMR recommended to the mountain lovers to limit their mountain activities to the strictly necessary, to avoid the public transport to the mountain, the agglomeration at the cable installations, in the climbing rooms, etc.
      – the hope that local and national authorities take measures to support the hotel industry, travel agencies, mountain guides, ski instructors, paragliding, rafting, etc., all seriously affected by the internal and international context caused by Covid -19.

  • Nadine Verheye - Commissariat General au Tourisme 23-03-2020

    Actualisation par rapport à ma précédente réponse :
    • tous les rassemblements sont interdits (carnavals, processions, expositions… sont par exemple interdits) ;
    • les magasins et commerces non essentiels sont fermés ;
     discothèques, cafés et restaurants doivent être fermés ;
     les commandes à emporter et les livraisons sont possibles ; certains restaurants restent toutefois ouverts pour des plats à emporter (soit livrés via un service de livraison, soit en venant les chercher sur place), les friteries font partie des commerces qui peuvent rester ouverts, du moins pour leur seule partie où la nourriture est immédiatement emportée ;
    • gîtes, campings, chambres d’hôtes, Airbnb… doivent fermer afin d’éviter toute venue de visiteurs de passage sortant de leur confinement ;
    • les hôtels peuvent rester ouverts afin de répondre aux besoins de logements aux voyages essentiels, sans procurer l’accès à un bar, des salles communes ou des espaces récréatifs ; les restaurants de ces hôtels doivent fermer, sauf s’ils peuvent livrer de la nourriture dans les chambres ;
    • toutes les activités récréatives, culturelles, folkloriques, sportives, privées ou publiques sont annulées, peu importe leur taille :
     les théâtres, opéras, cinémas, centres culturels, bibliothèques, attractions touristiques, offices de tourisme, parcs d’attraction, plaines de jeu indoor, centres récréatifs et parcs animaliers sont fermés au public ;
     les salles de sport ou de fitness (stages/cours individuels compris), ainsi que les piscines sont fermées ; l’accès à de tels espaces dans les hôtels et hébergements de vacances est également interdit ;
    • interdiction des déplacement non essentiels, donc faire du tourisme et se rendre dans sa résidence secondaire sont interdits ;
    • les voyages non essentiels à l’étranger sont interdits ;
    • fermeture des frontières ;
    • les écoles sont fermées ;
    • aéroport de Charleroi fermé à partir du 25/03 ;
    • fermeture des frontières européennes durant 30 jours à partir du 17 mars.
    Des mesures économiques ont été prises :
     report de paiement des cotisations sociales des indépendants pour les cotisations sociales des 2 premiers trimestres de l’année 2020 ;
     dispense de paiement de cotisations sociales des indépendants: pour les cotisations sociales des 2 premiers trimestres de l’année 2020 ;
     revenu de remplacement pour les indépendants via le droit passerelle;
     chômage temporaire économique, pour employés et indépendants ;
     fonds extraordinaire de crise de 100 millions d’euros ;
     gel des taxes régionales liées aux commerces au prorata du nombre de jours de fermeture.
    Tous les voyages scolaires avec nuitée en Belgique ou à l’étranger sont reportés.
    On parle d’un pic de l’épidémie de coronavirus en Belgique entre le 1er et le 8 avril.

    • Jose Maria De Juan Alonso - KOAN 23-03-2020

      Dear all,
      as you may know, as in many countries all over the world, Spain is now under total lockdown, starting 14 March and to be ended on 11 April, initially,
      it means a total disaster for our tourism and hotel industry at all levels, which used to be vital for our economy (14% of GDP), we expect hundreds of thousands opf tourism and leisure jobs lost in a couple of weeks,
      all our training and consultancy programs have been postponed but not cancelled, so we as a company still have a small break, at the moment,
      in any case we cancelled the work at the office and are holding daily virtual meetings with all our staff, clients and partners in order to prepare a better, more sustainable and more solidary future,
      we are analyzing the relief measures for professionals and small enterprises launched by the Government, and other surviving and resilience options and are sharing them with many other smalls companies,
      we settled a crisis resilience committee within the Spanish network of social economy-triple bottom line companies, which we founded in 2015 and counts now with more than 130 companies,
      plus just launched with other partners an on line training platform to support all the trainings we were developing in person, in order to keep the collaboration with our clients,
      hope everything goes fine for you in the immediate future,
      let´s keep in close touch,
      all the best,
      José María de Juan
      Managing Partner, KOAN Consulting SL, Madrid, Spain

  • UNAT 24-03-2020

    Communication de l’UNAT – France

    Plaidoyer de l’UNAT auprès du Premier Ministre Edouard Philippe, envoyé le 20 mars:

    Monsieur le Premier ministre,
    Dans la continuité de mon courrier en date du 15 mars dernier, je reviens vers vous pour vous faire part de l’implication des professionnels du Tourisme Social et Solidaire dans la lutte contre le virus Covid-19, et vous alerter sur les problèmes concrets et graves que rencontre notre réseau dans la gestion de cette crise sanitaire sans précédent.
    Dès l’allocution présidentielle du jeudi 12 mars et l’annonce du passage au stade 3 de l’épidémie, de très nombreux opérateurs ont fait le choix d’appliquer immédiatement et strictement les consignes de restrictions. Ces choix difficiles ont été faits en conscience au regard de leur engagement social et solidaire et de la nécessité de préserver leurs structures et protéger les collaborateurs.

    Toutefois, il est apparu que ni l’arrêté du 14 mars 2020 listant les établissements ne pouvant plus accueillir du public jusqu’au 15 avril 2020 (notamment les restaurants et bars d’hôtels), ni l’arrêté du 15 mars 2020 ayant complété cette liste des établissements de plein air et des établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, des centres de vacances, des centres de loisirs sans hébergement, n’ont intégré dans cette liste les hôtels et hébergements touristiques similaires.
    Cette exclusion est à l’origine de conséquences graves pour les opérateurs du réseau de l’UNAT qui sont notamment gérants de villages vacances, hôtels-clubs, auberges de jeunesse et de maisons familiales.

    A suivre l’articulation retenue par les arrêtés susvisés, ces établissements devraient pouvoir demeurer ouverts sans toutefois pouvoir exploiter leurs activités de bar et de restauration.
    Pourtant, leur offre ne pouvant notamment pas dissocier l’hébergement de la restauration, dans les faits, ils n’ont pas eu d’autres choix que de fermer.
    Aujourd’hui, cette situation n’est plus tenable au vu des conséquences graves qu’elle génère.

    En effet, sans mesure de fermeture administrative, les hébergements collectifs du Tourisme Social et Solidaire, qui ne relèvent pas de la catégorie PA « Établissements de plein air » ni de la catégorie R « Centres de vacances », ne peuvent pas prétendre aux garanties assurantielles liées à la perte d’exploitation; alors même qu’ils ne peuvent plus du tout exercer leur activité du fait des mesures de confinement.
    Il est donc crucial que soit prise en compte cette situation et que l’arrêté du 14 mars 2020 soit complété afin d’intégrer ce type d’hébergements collectifs ou à défaut que soit prise en compte leur situation afin que la perte d’exploitation liée à leur fermeture soit couverte par les garanties assurantielles liées à la perte d’exploitation.

    En ce sens, il est vital par ailleurs que des messages forts soient adressés aux compagnies d’assurance afin que la situation de catastrophe sanitaire conduise à étudier les demandes liées à la perte d’exploitation dans le cadre de procédures simplifiées et plus rapides.
    Autre conséquence de l’exclusion des hébergements collectifs des mesures de fermeture prévus par les arrêtés des 14 et 15 mars, il semblerait que ces mêmes structures ne seraient par ailleurs finalement pas éligibles aux mesures de chômage partiel à défaut de fermeture administrative.
    Il s’agirait alors d’une forme de double peine pour des opérateurs majoritairement associatifs et engagés dans l’Économie Sociale et Solidaire.

    Ce sont pourtant, les valeurs profondément humanistes de notre réseau qui ont conduit ses membres à répondre positivement aux appels pour participer à loger des personnels soignants, ainsi que des personnes en situation de grande fragilité et de précarité. Ce sont ces mêmes valeurs qui, de la même façon, ont permis de proposer que des établissements puissent servir d’hôpitaux de campagne pour soulager les structures hospitalières, si les services de l’État devaient le juger nécessaire.

    A cette heure, il est impossible de quantifier les conséquences de la crise en cours pour le Tourisme Social et Solidaire. Toutefois, nous prenons nos responsabilités et nous agissons sur ce qui dépend directement de nous pour pérenniser les activités et faire vivre la solidarité. Nous espérons donc que vous étudierez ces demandes avec une attention toute particulière.

    Il en va de l’avenir d’une offre de vacances et de tourisme accessibles à tous et source de perspectives heureuses pour nos concitoyens eux-aussi lourdement impactés par cette crise.
    Veuillez agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de ma haute considération.

    Michelle DEMESSINE
    Présidente de l’UNAT
    Ancienne Ministre

  • Martine Houyoux - Altervoyages 24-03-2020

    Altervoyages – Plateforme belge de tourisme équitable et solidaire.
    Notre plateforme compte une quinzaine de membres actifs dans le secteur du tourisme équitable et solidaires qui proposent des voyages dans 90 destinations à travers le monde.
    En ce qui concerne l’impact direct de la pandémie sur les structures membres d’Altervoyages, nous savons déjà qu’ils repotent leurs voyages avec une échéance d’un an et que de manière générale leurs clients sont satisfaits de cette proposition.
    De notre côté, en tant que plateforme, nous savons que leurs structures sont en contact avec de nombreux partenaires à travers le monde et la que pandémie gagne tous les pays du Sud. Nous savons tous que Ces pays seront particulièrement touchés faute d’infrastructures médicales adaptées. Nous savons aussi que le port du masque à contribué à endiguer la propagation du virus en Chine, à Taïwan ou en Corée du Sud. C’est pourquoi nous avons diffusé à tous nos membre un modèle de masque à fabriquer soi-même que le CHU de Grenoble vient de publier sur son site (Modèle en PDF – voir fin de l’article sur: https://www.hospitalia.fr/Masques-%C2%A0maison%C2%A0-%C2%A0-le-tuto-du-CHU-Grenobles-Alpes-largement-relaye_a2095.html ) .
    Nous espérons que ce type d’action, combiné à des mesures d’hygiène et de distanciation social peut aider nos nombreux partenaires partenaires à limiter la propagation du virus.

  • Marco Sconfienza - La Rosa dei 4 Venti 25-03-2020

    Dear ISTO,
    we are an association in Italy, the first country strongly effected after China.
    In Puglia, Southern Italy, were we are, at the moment is still contained and controlled. Since the beginning the Northern area has been and is still the most effected area.
    Since 3 days looks like situation and numbers are becoming positive…this week will be important to certify if this positive trend it is a positive index towards resolution.

    We are respectfully following restrictions and rules given, believing is the best way to face the situation.
    We are extremely proud of how our Government is acting in this delicate moment for the country, they have immediately shown a clear direction, since the beginning: first italian health.
    We all sure in Italy that following and respecting rules, creating a strong sense of community and belonging, we will overcome this delicate moment and win this battle.

    Obviously our activity and trourism sector, actually terribly affected, involving members from all over the world, will be able to restart if all the countries involved will settle down, not just Italy.

    From an another point of view we must also say that Life is calling humanity to a further step, this shock will be helpful to this…without forgetting that Universe never wrong…..all is happening ( which is a rare experience for humanity ) hides a great gift for us…it’s an opportunity to reflect on the state of our life and on the situation in which humanity is today, apparently so strong, but so vulnerable in reality.

    Blessings
    Marco Sconfienza for La Rosa dei 4 Venti

  • Associations de l'hotellerie et du tourisme- FOPAHT Bénin 06-04-2020

    Prenant en compte les différentes et importantes mesures du Gouvernement béninois, les mesures de soutien des Partenaires Techniques et Financiers (Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement, OMS, UE, USAID, AFD, UNICEF, etc.) et surtout les mesures fortes de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), nos Organisations Professionnelles proposent les mesures de mitigation suivantes des risques encourus par le Secteur privé de l’hôtellerie et du tourisme :
    1. Mise à la disposition des opérateurs économiques formels et de manière gracieuse, tout équipement et consommable de protection et d’hygiène conformément à la mesure N°3 de la BCEAO (Gel Hydro alcoolique, Gant, bavette, tenue, masque, etc.) et avec le concours du Fonds National de Développement et de Promotion Touristique (FNDPT) ;
    2. Exonération des impôts, taxes et charges sociales (CNSS, etc.), de toutes les entreprises du Secteur du Tourisme et des Loisirs fermées à l’initiative de l’Etat béninois ou indirectement par contrainte économique (fermeture des aéroports et frontières, confinement, etc.), durant la période concernée par la pandémie ;
    3. Renonciation de l’Etat à ses taxes,pour la période concernée,des établissements de tourisme et de loisirs pour lesquels l’Etat exige une réduction des capacités d’exploitation ;
    4. Modulation des mesures sanitaires relatives au secteur de la restauration par l’admission de « la vente à emporter » pour les restaurants, en suppression de l’hébergement de la clientèle sur site ;
    5. Suspension,pendant la période concernée par la pandémie,des contrôles fiscaux en cours ou programmés, report des paiements des redressements fiscaux et report de la date limite de dépôt des états financiers 2019 et des échéances sociales ;
    6. Accélération du paiement, par l’Etat, de la dette intérieure liée aux PME des secteurs du Tourisme et des Loisirs ;
    7. Suspension,pour toute la période de lutte contre la pandémie,des échéances des crédits et garanties bancaires pour les entreprises fermées ou impactées par la pandémie ;
    8. La suspension provisoire de l’imposition de factures normalisées aux entreprises assujetties à la TVA ;
    9. Activation efficace et pertinente du guichet spécial de refinancement des crédits accordés aux PME-PMI ;
    10.Fourniture de prêts bancaires (conformément aux mesures de soutien de la BCEAO et des PTF), à la demande des entreprises du Secteur du Tourisme et des Loisirs, représentant l’équivalent de 3 à 6 fois le Chiffre d’Affaires moyen mensuel de l’entreprise. Ce crédit, pour chaque entreprise, servira à :
    a. Payer totalement ou partiellement le chômage technique (allocation chômage) des travailleurs durant la période d’inactivité. Ceci afin de leur permettre de prendre des dispositions pour le respect des mesures recommandées par le Gouvernement (approvisionnement en vivres et en produits divers, dépenses de confinement éventuel, etc.) pour briser la chaîne de contamination du COVID- 19 ;
    b. Honorer les charges fixes incompressibles (loyer, etc.) des établissements de Tourisme et de Loisirs, pour la période de la pandémie ;
    11.Saisine, par l’Etat béninois, de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) pour un réaménagement des délais sur les obligations des agences de voyages ;
    12.Prise en charge par l’Etat béninois, en cas de réquisition de toute entreprise privée du secteur dans le cadre de la lutte contre la pandémie, des dépenses liées aux charges d’exploitation (loyer, électricité, eau, entretien, NTIC, consommables et divers intrants utiles) et de la sécurité desdites entreprises ;
    13.ATOV demande l’implication du ministère du transport auprès de IATA pour des mesures de mitigation au sein du BSP en faveur des agences de voyages :
    – prise en compte des remboursements sur la facturation de la 2ème quinzaine de mars 2020,
    – flexibilité sur la date de règlement des factures BSP pendant la période de fermeture de l’aéroport de Cotonou,
    – un report de la date de dépôt des états financiers 2019 du 30 Avril au 31 aout 2020,
    – une flexibilité pour les garanties bancaires échues pendant la période de crise sanitaire ;
    14.Mettre en place un comité mixte sectoriel, Ministères-Secteur privé pour la mise en œuvre, le suivi-évaluation et l’amélioration (promotion du système de vente à emporter, etc.) des mesures proposées ci-dessus.

Enviar su respuesta.